Page d'archive 5

Regalo

stefficarteanniv17juin11002.jpgstefficarteanniv17juin11003.jpg

La sensualité au service de la dialectique, et vice-versa

Image de prévisualisation YouTube

Je suis plus qu’une dualité entre animalité et spiritualité

« (…) Si l’on examine le Loup des Steppes de ce point de vue, on comprend clairement pourquoi il souffre tant de sa dualité dérisoire.

A l’instar de Faust, il croit que deux âmes sont trop pour une seule poitrine et qu’elles risquent à coup sûr de la déchirer. Or, c’est le contraire;  elles sont en nombre bien trop réduit et Harry brusque terriblement sa pauvre âme en tentant de la saisir de manière aussi primitive. Malgré son haut degré de culture, Harry se comporte comme un sauvage qui ne sait pas compter au-delà de deux.

Il désigne une partie de lui-même par le nom d’homme; l’autre partie par celui de loup, et croit avoir réglé le problème, avoir donné une définition exhaustive de sa personne. Il fait entrer sous le nom d’ »homme » tout ce qui en lui appartient à l’ordre du spirituel, du sublime ou encore du culturel, et range sous le nom de « loup » tout ce qui est animal, sauvage et chaotique.

Dans la vie, cependant, rien n’est aussi simple que dans nos pensées, aussi sommaire que dans notre pauvre langage d’idiots.

Harry se leurre doublement en disséquant sa personne de manière si primitive. Il pense, c’est à craindre, que des régions entières de son âme ressortissent à l’homme, bien qu’elles soient loin d’être humaines.

De même, il considère que certaines parties de sa personne ressortissent au loup, alors qu’elles ont depuis longtemps dépassé le stade d’évolution de celui-ci. (…) »

Hermann Hesse, Le Loup des steppes (1927)

Soirée

Image de prévisualisation YouTube

27mai11soirelolatomassteffi001.jpg27mai11soirelolatomassteffi002.jpg27mai11soirelolatomassteffi003.jpg

Deux élégances

Catherine Deneuve et Francoise Sagan

deneuvesagan.jpg

Indes Noires

001.jpg0012.jpg

Ta pomme

016.jpg

Polish, première couche

Au gré des pérégrinations du Web, on tombe parfois sur un site qui semblait nous attendre.

Ce fut le cas tout à l’heure, avec www.poster.com.pl, plateforme regroupant un grand nombre d’affiches dessinées par des artistes polonais pour le cinéma depuis les années 60 jusqu’aux années 80.

On y trouve de grands noms de l’illustration et de l’animation, Wiktor Gorka, Jan Lenica… dont le talent a été reconnu de leur vivant jusqu’Outre-Atlantique.

Pour la plupart morts dans les années 2000, ayant parfois contribué à la propagande communiste dans leurs pays, se complaisant dans un certain subversisme dans l’affiche de cinéma, ils ont été les dignes représentants de la grande tradition de l’art affichiste en Europe de l’Est, instituée quelques décennies auparavant par des figures comme celle de l’Autrichien Kokoschka, compagnon de route de Klimt et Schiele.

J’ai été tellement étonnée par leur liberté visuelle -tout en efficacité et en symbolisme- par leur sens de la composition, leur vision des films et leur poésie que j’ai voulu partager cette découverte ici. C’est un grand coup d’air frais à une époque où toutes les affiches de cinéma se ressemblent et nous livrent impudiquement le contenu du film qu’elles présentent, parfois au travers d’un simple code couleur.

Même si les affiches suivantes ne sont pas parfaites, même si leur style est un peu ou beaucoup « passé de mode », elles préservent ce sens du mystère qui est le coeur même du cinéma, tout en réussissant le pari d’être des interprétations singulières.

« Apocalypse Now », de Coppola, un petit air de Bilal…

apocalypsenow.jpg 

« Chinatown » de Polanski,

 chinatown.jpg

« Danton », d’Andrzej Wajda,

danton.jpg

Le splendide « Meurtre d’un bookmaker chinois » de Cassavetes (et une de mes affiches favorites),

chinesebooki.jpg

« Duel », le premier grand succès de Spielberg,

duel.jpg

« Dirty Dancing » (!!!), d’Emile Ardolino, comme quoi ce film aura heureusement inspiré!

dirtydanc.jpg

« Hair », de Milos Forman,

hair.jpg

« Cabaret », du génial Bob Fosse,

kabaret.jpg

« Marathon Man », de John Schlesinger, un divin cauchemar,

marathonman.jpg

« La planète des singes » de F. J. Schaffner,

planeta.jpg

« Out of Africa », de Sidney Pollack (il fallait oser^^),

pozegnanie.jpg

Un de mes films favoris, le « After Hours » de Scorsese,

pogodzinach.jpg

« Rosemary’s baby » de Polanski (x 2!),

rosemarysbaby2.jpg rosemary.jpg

« West Side Story » de Wise et Robbins,

westsidestory.jpg

 

Et quelques dernières pour le plaisir…

ulisses.jpg zloto.jpg teahause.jpg trzykobiety.jpg szatan.jpg sadostateczny.jpg orzel.jpg idiota.jpg dyskretny.jpg olivier.jpg pies.jpg dwoje.jpg

Pour retrouver le nom des artistes dont j’avoue avoir été trop paresseuse pour les recopier précisément, acheter des affiches, ou juste consulter cette formidable collection, rendez-vous sur le site indiqué au début de l’article!

 

 

 

 

 

 

Le cimetière de la Recoleta

cimetirerecoletaaveclola4mai11008.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11010.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11017.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11018.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11019.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11022.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11023.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11026.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11031.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11036.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11046.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11047.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11048.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11051.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11052.jpgcimetirerecoletaaveclola4mai11053.jpg

Bataille royale

Le jeune mais déjà impressionnant Jean Giraud (aka Moebius) et le mastodonte Hugo Pratt, tous deux très concentrés, s’affrontent amicalement dans l’émission « Du tac au tac » il y a tout juste 39 ans, en dessin et sur le thème des onomatopées.

Image de prévisualisation YouTube

Quelques temps auparavant, et dans la même émission, c’est une histoire à quatre mains, celles (belges!) de Peyo (Les Schtroumpfs), Franquin (Gaston Lagaffe), Morris (Lucky Luke) et Roba (Boule et Bill), qui s’improvise sous nos yeux.

Image de prévisualisation YouTube

1...34567...19


Les échos d'Altaïr |
starrynight |
Hatake sitraka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mylifemystory
| Choupinette
| jess5593@mon blog