Archives pour août 2011

Miyazaki réinterprété en collages

tumblrlpp1f4fyyo1qc3d73o1250.jpg tumblrlpp1f4fyyo1qc3d73o2250.jpg

tumblrlpp1f4fyyo1qc3d73o3500.jpg

tumblrlpp1f4fyyo1qc3d73o4250.jpg tumblrlpp1f4fyyo1qc3d73o5250.jpg

 Dans l’ordre, « Totoro », « Le château ambulant », « Princesse Mononoké », « Le voyage de Chihiro » et enfin « Kiki la petite sorcière ».

Je trouve les associations de couleurs très élégantes, j’ai une préférence pour les deux premières et les deux dernières qui font preuve d’un vrai sens de la composition et d’une plus grande part d’interprétation. En tous cas j’en accrocherais bien une dans ma chambre!

(via http://memorian.tumblr.com/post/8987958759)

Okinawa meal^^

018.jpg

« Douce soeur »

Image de prévisualisation YouTube

Aujourd’hui est un jour très spécial, qui célèbre l’anniversaire d’une femme qui m’est extrêmement chère, unique dans ce qu’elle est et représente, ma soeur de sang et de coeur, ma Clémentine.

Cette chanson, je crois, lui rappellera quelques moments …. signifiants!

Je t’aime et t’embrasse

« Les promesses tenues »

Parce que c’est le plus beau, le plus droit, le plus intelligent, le plus talentueux, le plus émouvant…. Oui, tout ca!

Parce que c’est aussi un peu la star de ce blog, avec le plus d’articles à son actif.

D’abord le « traditional », ‘Katie Cruel’, que mon cher Robin Pecknold entonne en solo à la fin de ses concerts, suivi de ‘Innocent son », extrait du premier EP des Fleet Foxes, « Sun Giant », composé entièrement par le jeune homme d’alors 22 ans, en 2008.

Une courte critique de ce premier EP est disponible en suivant le lien à la fin de l’article.

Deux interprétations brutes comme il en a le secret, toujours à la limite du dérapage, de la perte de contrôle.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

http://www.indiepoprock.net/review.php?id=2619

 

Eduardo Noriega/ Edgardo Lois

Un lecteur-ami avisé s’est plaint de la sélection très franco-francaise de ce blog.

Ce n’est pas faute de m’intéresser à la culture argentine, mais mon pays natal, grâce à Internet, continue de m’offrir quotidiennement (et surtout gratuitement) l’accès à sa production, ainsi la chronique-je en conséquence.

Cependant, il serait dommage de ne pas rendre compte de tout ce que l’Argentine compte de talents artistiques et intellectuels.

L’un d’entre eux est le photographe Eduardo Noriega. Né en 1942, il enseigne l’art de l’image à Buenos Aires et a exposé et été publié dans plusieurs pays, en Allemagne principalement qui semble être particulièrement sensible à son travail.

Il s’est dernièrement associé à l’auteur portègne Edgardo Lois qui est parti de ses photos pour constituer un guide très subjectif et sensible de Buenos aires, en créant le personnage d’Antonio, observateur ému et blessé d’une ville-miroir. Seuls ceux qui maîtrisent l’espagnol pourront profiter de ces beaux textes, malheureusement.

Voici le lien du dit-guide, toujours en attente d’éditeur mais mis à disposition ici:

http://guiadebuenosairesunaficcion.blogspot.com/

Et le lien du site d’Egardo Lois, avec des extraits de ses textes et les références de ses publications (toujours en espagnol!):

http://www.delaescritura.blogspot.com/

Pour finir, un apercu des magnifiques photographies d’Eduardo Noriega, pleines de douceur et d’intensité:

01.jpg

05.jpg

10.jpg

21.jpg

22.jpg

25.jpg

42.jpg

47.jpg

52.jpg

After the storm

5935571991c313765f57z.jpg

Image de prévisualisation YouTube

Olivier Messiaen

Image de prévisualisation YouTube



Les échos d'Altaïr |
starrynight |
Hatake sitraka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mylifemystory
| Choupinette
| jess5593@mon blog