Le plus bel animal du monde

avagardner45.jpg

Voici l’un de ses surnoms, une des multiples définitions qu’on aura donné d’elle.

Georges Cukor avait eu ce mot:  »Ava, c’est un homme »; et la sus-nommée , qui n’aimait rien tant que la compagnie du sexe opposé, fumant cigarette sur cigarette, buvant comme quatre, friande du spectacle qu’offrait la corrida qu’elle découvrit avec son grand ami Hemingway (photo ci-dessous), de ronronner de plaisir à cette évocation.

garderrrr.jpg

Pour ce qui est de « ronronner », on fait bien d’utiliser ce terme au sujet de cette créature qu’était l’actrice, sorte de chat sauvage aux yeux perpétuellement brillants, à la peau laiteuse et aux attaches graciles, une statue vivante se mouvant avec élégance et sensualité…

avabefore.jpg

Originaire du fin fond de l’Amérique-d’une famille nombreuse et pauvre du Sud des Etats-Unis dont elle trainât longtemps l’accent comme un fardeau- elle exercât toute sa vie sur ceux qui l’entouraient ce puissant charme magnétique, celui d’une magicienne en pleine possession de sa féminité, d’une indépendance de personnalité la rapprochant des grandes actrices l’ayant précédé: Bette Davis ou encore Gloria Swanson,

 smokeebay1.jpg

partageant l’espièglerie d’une Lauren Bacall ou d’une Audrey Hepburn sans l’androgynie latente de ces dernières, loin également des standards de femme-enfant incarnés plus ou moins volontairement par les contemporaines d’Ava: Marylin ou Gene Tierney, mais souffrant toujours d’un complexe d’infériorité vis-à-vis de son éducation.

agpic67.jpgavagar10.jpg

Complexe auquel elle tentât de pallier au contact de la lecture et de certaines figures littéraires et artistiques de son époque, sans jamais pourtant trouver en elle la confiance nécessaire pour creuser ce sillon comme elle l’aurait pu. La faute peut-être aux différents maris qui partagèrent sa vie, Mickey Rooney, Frank Sinatra et Artie Shaw, figures charismatiques écrasantes qui acceptaient mal son succès ou ses élans vers la connaissance.

avagardner.jpg

Dans ses Mémoires, on découvre une femme dont la vivacité et la lucidité confinent parfois à la cruauté, dirigée contre elle-même principalement.

zum0001700876f.jpg

Elle fait surtout preuve d’un incroyable sens de l’humour et chez celle qui aimait tant l’océan on retrouve une âme de vieux marin, écorché par la vie, amoureux d’elle, hurlant sa vérité et chez lequel la dignité revêt une place si importante qu’elle refusât à l’orée de ses 60 ans de se montrer à nouveau au public et vécut en recluse jusqu’à sa mort. 

0378avagardnercandid0.jpg avice.jpg

 

Un extrait de « Pandora », le premier film dans lequel Ava apparaît « en couleurs », qui vaut son pesant d’or notamment pour les sublimes scènes nocturnes, comme celle qui inaugure la vidéo ci-après:

Image de prévisualisation YouTube

2 commentaires à “Le plus bel animal du monde”


  1. 0 nelle 1 juil 2011 à 20:45

    Je la trouve magnifique, tout simplement magnifique …

  2. 1 lespromesses 1 juil 2011 à 21:53

    @Nelle: Effectivement :) Elle est irréelle

Laisser un commentaire



Les échos d'Altaïr |
starrynight |
Hatake sitraka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mylifemystory
| Choupinette
| jess5593@mon blog